Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hương Xưa

THƠ và NHẠC

Publié le par Kim-Anh Marie-Thérèse
HYMNE DE L’AMOUR    (La chevelure d’autrefois)

Un jour, je récupère par ci par là certains de tes cheveux restants :

Les uns sur ton oreiller, les autres emportés dans le jardin par le vent

Les plus longs sont noués par la belle histoire de nos cœurs

Les plus courts attachés à la nostalgie de nos temps de bonheur.

Je me rappelle de ta longue chevelure de couleur noire brillante

Que le vent souffle à travers et qui effleure tes épaules charmantes

Quelques uns de tes cheveux perdus sur une dalle, je les ramasse

En espérant que, dans mon sommeil de rêve, ils me caressent.

Les beaux cheveux dont tu prends soin chaque jour dégagent

Un suave parfum qui, à travers le treillis en bambou, s’exhale

et s’égare par hasard devant le seuil isolé de mon petit foyer

Depuis, j’en suis tombé amoureux sans pouvoir m’en séparer.

Ta belle chevelure noire laisse encore des traces dans ma mémoire

Certains d’entr’eux s’enfuient dans mes livres pour suivre mes pas

J’aime regarder tes cheveux tombants, fins comme les fils de soie

Qui caressent doucement ton front et m’attirent dans ton sillage

Tu me manques matin et soir; ainsi, je n’attends que l’instant

Où les uns frôlent mes joues, les autres les baisent tendrement.

Je me demande :lequel qui m’a séduit dès ton âge de vingtaine

Par le destin commun tisse notre amour de bonheur et de chagrins

Ta belle chevelure témoigne de notre éphémère vie de bonheur

Tes cheveux noirs d’autrefois changent aujourd’hui de couleur

Les uns s’envolent à jamais dans un univers infini de douceur

Les autres me laissent sombrer dans les profondeurs de douleur.

Traduction du poème‘Toc xua’/Dr.Duong van Thiet)

par Alexis HO 23 / 03 /2016

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog